Troc de maison: découvrir Cancún autrement!

Échange de maison à Cancún, Mexique

Vous le savez: je suis une inconditionnelle du troc de maison.
Ce qui est chouette avec ce genre d’échange, c’est que c’est toujours un peu une surprise… Nous sommes abonnés à Trocmaison.com, et nous recevons de temps en temps un message d’un autre membre de la communauté qui nous fait une offre d’échange. On reçoit souvent des offres venant de France, mais de temps en temps, on trouve une demande qui vient d’ailleurs…

C’est ce qui nous est arrivé à l’été 2017. Comme j’avais indiqué que nous étions ouverts aux échanges de dernière minute et aux échanges d’hospitalité, et que nous cherchions une maison dans une destination chaude pour l’hiver 2018, j’ai reçu un jour un message de Carmen.

Carmen cherchait une maison prête à accueillir sa soeur et sa fille pendant 5 jours à Montréal. Elles arriveraient dans moins de 7 jours. Nous ne pouvions leur laisser la maison, mais étions prêts à leur offrir l’hospitalité, c’est-à-dire à les accueillir chez nous pendant que nous y étions. Entretemps, je regarde bien sûr le profil de Carmen sur le site, et je me rends compte que sa maison a l’air pas mal plus grande et pas mal plus impressionnante que la nôtre… Je m’assure qu’il n’y a pas de malaise avec ça de son côté; il n’y en a pas. Nous convenons donc que nous recevrons sa famille et qu’en échange, nous aurons accès une suite familiale dans sa magnifique maison l’hiver suivant.

Et voici comment, en recevant quelques journées d’été la famille de Carmen, nous avons été logés dans deux magnifiques maisons à Cancún!
D’abord, nous avons passé quelques jours dans la magnifique Casa de la Selva. Nous pensions vraiment que le GPS nous jouait des tours quand nous avons pris cette minuscule allée de terre qui allait vers la forêt, au coeur d’un quartier résidentiel de Cancún. Mais tout au bout, une affiche nous attendait, confirmant que nous avions bien attend notre destination. Dès l’entrée, ce havre de paix à l’architecture magnifique nous a éblouis.

Casa de la Selva, Cancún
Détail extérieur
Le séjour et la porte de la chambre, sur la mezzanine

Pour votre information: il est possible de louer des chambres à la Casa de la Selva!
Si jamais les photos vous inspirent et que vous avez le goût de vivre Cancún un peu différemment que d’être au bord de la plage… Les plages de Cancún sont à une vingtaine de minutes de la maison, et comme nous avions loué une auto, nous étions bien contents de quitter la zone touristique pour regagner le calme de notre maison entourée d’arbres en fin de journée.

Après quelques jours, Carmen et son mari Ruben, très accueillants, nous ont invités à leur autre demeure, celle qu’ils habitent le plus souvent. Elle est située au bord de la mer à Puerto Juárez. Ce second lieu nous a offert des levers de soleil magnifiques et une piscine où nous avons pu batifoler en famille. Nous avons également pu faire plus ample connaissance avec nos hôtes, avec qui nous avons passé une soirée à discuter avec un verre de vin. Ils nous ont fait de nombreuses suggestions de lieux à visiter sur place ainsi que pour la suite de nos vacances.

La vue de l’appartement de Puerto Juárez

Je réaffirme donc sans crainte mon engouement pour l’échange de maison après cette seconde expérience très réussie!
Il réserve de bien belles surprises.

NOS COUPS DE COEUR POUR MANGER À CANCÚN HORS DE LA ZONE TOURISTIQUE:

AMMA Food Park Experience Hyper familial, l’endroit regroupe de nombreux Food Trucks qui servent des délices à bon prix. Il y en aura pour tous les goûts: des mets mexicains traditionnels ou revisités en version bio et végane, des ceviches, de la pizza au four, des hot-dogs cochons, un bar bien fourni… Des groupes de musique se produisent sur la scène – Félixe et Théo nous ont dansé ça pas mal! Il y a même un petit parc pour enfants. Comme le lieu est clôturé, vous ne les perdrez pas de vue pendant que vous siroterez un verre tranquillement.

AMMA Food Park experience à Cancun: de tous pour tous les goûts, jusqu’à des versions bio et véganes de bouffe traditionnelle mexicaine! Musique live.

Le Fish Market Mar-Bella Raw Bar Grill: C’est définitivement l’un des secrets les mieux gardés de Cancún. Nous avons d’abord manqué le resto, parce qu’il n’est pas annoncé à l’extérieur. En rebroussant chemin, nous avons entrevu la terrasse et compris que l’entrée pour y accéder était à l’intérieur d’un petit dépanneur que nous avions dépassé plus tôt… Tout au fond se trouvait effectivement un petit escalier en colimaçon qui nous permit de monter au 2e étage, où se trouvait l’invitant restaurant avec vue sur la mer.

Fish Market Mar-Bella, Puerto Juarez
L’entre du dépanneur et l’escalier qui mène au restaurant

Il n’y a pas de menu au Mar-Bella. Les serveurs vous proposent des plats de fruits de mer et poissons frais selon vos envies du moment. Nous avons mangé des huîtres et des coquillages «chocolate» frais, le meilleur poulpe grillé de notre vie, des crevettes et une délicieuse dorade frite, accompagnés de délicieuses margaritas glacées et de limonades fraîches pour les enfants. Un festin délicieux, le tout, à un prix très raisonnable.

Les enfants aiment la vue et la bouffe au Fish Market Mar-Bella

 

NOS ACTIVITÉS PRÉFÉRÉES À CANCÚN:

  • Canoter sur la lagune de Nichupté et parmi ses mangroves
    Avant de quitter Cancún, mon fils rêvait d’aller visiter les mangroves de la lagune de Nichupté en bateau. Le hasard faisant bien les choses, Daniela, la fille de nos hôtes, nous a organisé une excursion privée avec son prof de canot. À la brunante, nous sommes montés à bord et avons ramé dans le dédale des mangroves à la rencontre du coucher du soleil… Wow. Nous avons aussi vu plusieurs oiseaux, dont un aigle magnifique. Au retour, Théo a pris la lampe puissante de nos guides pour éclairer le chemin de notre canot dans la noirceur. Malgré les quelques piqûres d’insectes récoltées en chemin, c’était un «moment d’aventure magique» (dixit Théo).
Canot sur la lagune de Nichupté
Coucher de soleil depuis notre canot sur la lagune de Nichupté, à Cancún
  • Meilleur endroit pour lézarder sur la plage avec une mer calme: Le bout de la plage dont l’entrée est située près de la célèbre discothèque Coco Bongo!
    Une super recommandation de notre Carmen locale… D’abord, il y a un stationnement sous-terrain à 30 pesos pour la journée juste à côté de la discothèque. Puis, un petit passage piéton vous amène sur la plage. Vous vous trouverez alors dans l’épicentre des poupous et poupounes qui veulent boire et «cruiser», avec de la musique boum boum pis toute… Enfuyez-vous alors vers la gauche et marchez une dizaine de minutes, jusqu’au bout de la plage, non loin des brises vagues (vous verrez cet amoncellement de blocs carrés qui s’allongent dans la mer au loin). Tous les drapeaux sur la plage étaient rouges, sauf à cet endroit-là. De toutes petites vagues de rien, c’est parfait pour les enfants! Apportez votre alcool et votre pique-nique, car c’est une zone moins touristique et il n’y a pas de bar dans ce coin-là. Vous y serez aussi moins sollicités par les vendeurs ambulants.
  • Jouer à «qui trouve le plus d’iguanes» aux ruines de El Rey:  Le site archéologique est vraiment loin d’être impressionnant, mais on y trouve plein d’iguanes! L’entrée n’est pas chère et nous avons eu bien du plaisir à jouer à qui voyait le plus grand nombre de ces charmants reptiles. Comme ils se confondent avec le décor, c’est un véritable exercice d’observation! Si vous combinez cela à une petite visite à la plage Delfines à proximité, ainsi que par la prise d’une photo devant le fameux symbole coloré de Cancún juste à côté, vous aurez passé un bon petit moment en famille.

PETITS CONSEILS À PROPOS DE LA POLICE:

Si vous louez une voiture, sachez que les policiers à Cancún et en général dans l’état du Quintana Roo se font un plaisir d’essayer de vous arnaquer en vous arrêtant dès qu’ils vous voient sur la route. Il est important de leur parler en espagnol si vous le pouvez, et de ne pas hésiter à réfuter leurs affirmations fermement concernant un possible excès de vitesse, surtout si vous êtes sûrs d’avoir respecté la  limite! Nous nous sommes fait arrêter à deux reprises par des policiers, mais comme nous faisions très attention et que nous roulions toujours en bas de la limite permise, nous avons tenu fermement notre bout. Les deux fois, ils nous ont finalement laissé partir sans que nous ayons rien à payer. Par contre, nous avons commencé par la suite à filmer de courts clips avec nos téléphones quand nous croisions des panneaux de vitesse, en filmant en continu pour montrer la vitesse sur le compteur du tableau de bord, question de pouvoir prouver que nous étions en règle si jamais certains policiers s’avéraient plus tenaces que ceux que nous avons eus jusqu’à présent… C’est très agaçant, surtout quand toutes les autres voitures vous dépassent, mais c’est comme ça. Mieux vaut rouler plus lentement si vous n’êtes pas certains de la vitesse maximale, car des fois elle n’est pas indiquée. Enfin, il est défendu de boire si on conduit au Mexique. Nous avons donc privilégié le taxi quand nous voulions prendre un verre, question de ne pas donner de chance aux policiers de nous coincer de cette manière… Et avons fait provision d’alcool pour la maison!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *